Exclusif : Le Food Film Festival, de l’intérieur

FFF 2013 pâtisserie

La semaine dernière se tenait à New York la nouvelle édition du Food Film Festival. 37 films documentaires venus du monde entier. Et une pluie d’événements : dégustations pendant les films, barbecue préparé par les réalisateurs, soirées d’accords mets-vins-pellicule.

Si Berlin propose sans doute la meilleure sélection de films de cinéma autour de la cuisine, New York est à la pointe de la rencontre entre la caméra et l’assiette. Retrouvez ici nos articles sur la compétition 2012.

Cette année, CinéMiam est parti à la rencontre des acteurs du festival. Nous vous proposons une série d’interviews exclusives : un chef, un vigneron, un duo de réalisateurs, et pour clore la série, le maître des lieux : Seth Unger, directeur du festival.

Michel Chapoutier dans ses vignes, juillet 2013.

Michel Chapoutier dans ses vignes, juillet 2013.

Ouvrons le bal avec Michel Chapoutier. La maison Chapoutier produit depuis 200 ans des vins de la vallée du Rhône. Plus récemment, elle s’est ouverte à d’autres terroirs : Roussillon, Alsace, Portugal, Australie.

Fac et Spera, "fais et espère", est la devise de cette exigeante maison. C’est aussi le titre du documentaire  qui lui est consacré.

Regardez la bande-annonce :

Le film de Florent et Rémy Gaillard (23 mn) est visible en intégralité sur le site de la maison Chapoutier.

Trois Questions à Michel Chapoutier pour Fac et Spera

CinéMiam : Que pensez-vous de la mise en images de votre travail dans le film ? 

Michel Chapoutier : Résumer notre travail en 26 minutes serait bien réducteur mais ce film, en tout cas, permet d’aborder des sujets qui me tiennent à coeur.

Capter les images de ces vignobles réputés dans le monde entier et pouvoir les diffuser à un public le plus large possible est quelque chose d’extraordinaire. Derrière nos vins, il y a des lieux magiques et la vidéo est un bon moyen de faire passer ce message.

Un vignoble de la maison Chapoutier dans la vallée du Rhône.

Un vignoble de la maison Chapoutier dans la vallée du Rhône. (c) F. et R. Gaillard

CinéMiam : Vos vins sont mis à l’honneur lors d’une soirée du festival de New York. Comment avez-vous travaillé avec les chefs pour les accords mets-vins, et avez-vous vu les autres films qui inspireront les plats servis ce soir-là ? 

M. C. : Ce festival est un peu comme le championnat du monde de Pâté-Croute que nous organisons chaque année. L’idée est de promouvoir la gastronomie, le vin et les artistes que sont ces grands chefs cuisiniers.

Je fais confiance au chef Lucas Billheimer [du Parlor Steakhouse à New York, qui a préparé les plats de la soirée mets-vins, NdlR] pour mettre en valeur nos vins. Nous réalisons ces expériences tout au long de l’année et le grand public est toujours heureux de découvrir de nouvelles associations "éphémères".

Concernant les autres films, je suis impatient de les voir tout en dégustant de savoureux plats…

Sideways

Regardez la bande-annonce de Sideways d’Alexander Payne (2004)

CinéMiam : Imaginons que l’on vous donne carte blanche pour une soirée où vos vins sont associés à un film de cinéma. Quel film choisiriez-vous, et pourquoi ? 

M. C. : Sideways. Car les américains montrent que le vin est une culture plus qu’une consommation et qu’il trouve sa place dans la bonne humeur et dans les grands moments de vie.

La politique américaine a approché la communication du vin de façon décomplexée, alors qu’en France on veut interdire la consommation du vin en la diabolisant. Il faut dire que certains hauts fonctionnaires, vu leur grand âge, ont connu l’époque du vin "boisson" où la consommation était de 100 litres par tête…

*

macaron_3 Demain : Patrick Lézé, chef pâtissier de la Champs Elysees Bakery à West Palm Beach, pour One Macaron at a Time.

* * *

Encore un peu de Food Film Festival ?

FoodFilmFest2 Les articles 2012

Encore un peu d’interviews exclusives ?

Jack Newell Au Bon Accueil  Jack C. Newell pour Open Tables

 

 

 

Les saveurs du palais Christian Vincent pour Les Saveurs du palais

 

 

 

Courtship Marriage perfume Andrew Stellitano, designer culinaire

About these ads

3 réponses à “Exclusif : Le Food Film Festival, de l’intérieur

  1. Pingback: Food Film Festival 2 : One Macaron at a Time | CinéMiam·

  2. Pingback: Food Film Festival 3 : Himself He Cooks, prix du meilleur long métrage | CinéMiam·

  3. Pingback: Food Film Festival 4 : Seth Unger, Producteur Exécutif du festival | CinéMiam·

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s