Exclusif : Une scène intégrale des « Saveurs du palais »

Le président (Jean d’Ormesson) et Hortense (Catherine Frot) dans « Les Saveurs du palais » de Christian Vincent – (c) Wild Bunch Distribution

Avec la générosité qui caractérise son film, Christian Vincent nous a confié le scénario des Saveurs du palais. Nous publions dans son intégralité la séquence, en partie coupée au montage, où la cuisinière Hortense rencontre pour la première fois le président de la République.

53. . BIBLIOTHEQUE PALAIS DE L’ELYSEE.

Un feu brûle dans la cheminée. Le Président de la République est assis face à HORTENSE. Il l’écoute parler, exactement comme le ferait quelqu’un qui a tout son temps.

HORTENSE

… C’est une ferme toute simple qui se trouve près de Brive, mais dans le département de la Dordogne… En plein cœur du Périgord noir… Elle appartient à ma famille depuis plusieurs générations…

PRÉSIDENT

J’ai tout de suite remarqué votre ascendance périgourdine en observant les traits de votre visage, avec ses pommettes saillantes, son nez aquilin… Un visage qui n’est pas sans rappeler le visage des femmes florentines… Au musée des Offices, à Florence, dans une petite salle du premier étage, on peut y voir un tableau d’un contemporain de Masaccio, un de ses élèves… Lippi, si ma mémoire est bonne… On lui attribue une Nativité dont la vierge vous ressemble trait pour trait… Une ressemblance assez troublante…

(s’aperçoit du trouble d’Hortense)

Mais je ne vous ai pas fait venir pour vous parler des peintres de la Renaissance italienne… Non… Dites moi plutôt comment vous en êtes venue à choisir ce métier… Vos raisons intimes…

HORTENSE

C’est difficile à expliquer… Il y a un atavisme familial. Ma grand- mère, ma mère étaient d’excellentes cuisinières. Et puis toute petite, j’adorais lire les livres de recettes…

PRÉSIDENT

Ah oui ! Vous aussi !… Avez-vous lu les ouvrages d’Édouard Nignon ?

HORTENSE

Je ne crois pas, Monsieur le Président.

PRÉSIDENT

Ce fut un grand cuisinier dans les années 1910/1920. Il est l’auteur d’un livre qui s’appelle Éloges de la cuisine française. Enfant, j’aimais beaucoup lire, mais mes parents qui étaient des catholiques pratiquants, surveillaient de très près mes lectures. Beaucoup d’ouvrages m’étaient interdits, à l’exception des livres de cuisine. Celui d’Édouard Nignon était mon préféré. Certaines recettes me faisaient rêver… J’allais même jusqu’à les apprendre par cœur, m’enfermant dans la fraîcheur de la bibliothèque familiale… Je me souviens encore de quelques unes… Celle du CANETON DE ROUEN SURPRISE qui commençait ainsi : « Du pays de Pierre Corneille, faites venir un caneton des plus replets »…

 (il rit. HORTENSE aussi)

Ou bien celle de ce COQUELET AU GRATIN DAUPHINOISE qui nous invitait à « prendre un jeune coq engraissé avec un tel soin qu’il atteigne au maximum de ses qualités »… « Qu’il atteigne au maximum de ses qualités » ! Plus personne n’écrit comme ça !

Je me souviens aussi de la recette des BLANCS DE VOLAILLE RICHELIEU… Des RUBANS DE SOLES À LA DUGLÉRÉ… Des FRAISES DES BOIS TRIANON… Mais c’était une autre époque, une autre cuisine que la notre… Moins digeste peut-être, mais plus… Plus évocatrice…

HORTENSE l’écoute, fascinée.

*

Les Saveurs du palais, de Christian Vincent, scénario de Christian Vincent et Étienne Comar, 2012.

(Les majuscules sont des auteurs.)

* * *

Encore un peu de Saveurs du palais ?

Lisez l’interview exclusive de Christian Vincent.

* * *

Publicités

Une réponse à “Exclusif : Une scène intégrale des « Saveurs du palais »

  1. Pingback: Exclusif : Interview de Christian Vincent, réalisateur des “Saveurs du Palais” | cinemiam·

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s