Nocturne pour un saumon fumé

Les saumons d’Ole-Martin Hansen – (c) N.H. Belzer- Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

Dépouillement monacal et saumon fumé croisent rarement dans les mêmes eaux. Un court métrage, pourtant, nous invite à l’improbable synthèse.

Notre passeur se nomme Ole-Martin Hansen. D’origine danoise, il prépare et fume lui-même ses saumons selon une recette ancestrale. Loin de les garder pour lui, il en saupoudre les grandes tables londoniennes, comme le Boundary de Terence Conran.

Ole-Martin Hansen vit dans une sorte de cabane scandinave construite de ses mains au-dessus de son atelier, à Stoke Newington, un quartier du Nord de Londres.

L’ancien étudiant en arts plastiques débuta en faisant du porte-à-porte auprès des restaurants londoniens. Aujourd’hui, il passe autant de temps à réfléchir, dessiner et jouer du piano qu’à travailler ses poissons.

Ole-Martin Hansen – (c) N.H. Belzer- Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

Et justement, ses poissons. Ils viennent d’élevages bio des îles Feroë. Hansen les prépare à la main, un par un. Ils sont nettoyés, salés, puis fumés à l’aide de foin parfumé au genièvre.

La magnifique photo du film rend justice à l’inégalable qualité du produit. Et au léger grain de folie du producteur.

Cliquez ici pour voir le court métrage réalisé par Nikolaj Hans Belzer.

Publicités

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s