Jamais plus jamais

(c) Warner Bros Pictures

‘M’ est persuadé que le régime alimentaire de Bond n’est plus adapté à son statut de double zéro : trop de pain blanc, trop de viande rouge, trop de martinis. James promet de réduire le pain blanc. Clairement, ce n’est pas suffisant, et ‘M’ l’envoie en cure de remise en forme.

Une jolie kinésithérapeute tombe sous le charme de James. À la nuit tombée, elle lui apporte son repas.

La masseuse : Délice de lentilles, salade de pissenlits, fromage de chèvre.

James, ouvrant son attaché-case : Caviar beluga, oeufs de caille, vodka, foie gras…

Jamais plus jamais (Never say Never again), de Irvin Kershner, scénario de Lorenzo Semple Jr. d’après Ian Fleming, 1983 .

* * *

Retrouvez James et son insatiable gourmandise dans Bon appétit, Mr.Bond !

 

* * *

Encore un peu d’agents secrets ?

Johnny English adore les sushi

Austin Powers : L’Espionne qui m’a croqué

 

* * *

Publicités

2 réponses à “Jamais plus jamais

  1. Pingback: Austin Powers : L’Espionne qui m’a croqué | cinemiam·

  2. Pingback: Le vrai martini de 007 | cinemiam·

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s