« Food Chains » remporte le James Beard Award 2015

Food Chains,. (c) Screen Media Films

Food Chains de Sanjay Rawal. (c) Screen Media Films

La compétition était rude aux James Beard Awards cette année. En lice, trois bons documentaires de long métrage sur l’alimentation. On peut féliciter le lauréat : Food Chains, du réalisateur Sanjay Rawal. Le film tourne depuis février 2014 dans les festivals ciné-gastronomiques, à commencer par celui de Berlin. Il est produit par l’actrice Eva Longoria et raconté en voix off par le grand Forest Whitaker.

Le sujet de Food Chains ? L’engouement de la dernière décennie pour la gastronomie a laissé dans l’ombre les mains qui font sortir les aliments de la terre. Les travailleurs journaliers se font exploiter au point que l’auteur les assimile à des esclaves modernes.

Food Chains de Sanjay Rawal. (c) Screen Media Films

Food Chains de Sanjay Rawal. (c) Screen Media Films

Gros plan sur un petit groupe d’hommes et de femmes : les cueilleurs de tomates de la région d’Immokalee, en Floride. En unissant leurs forces, ils sont en passe d’obtenir de meilleures conditions et une meilleure transparence de la chaîne qui conduit leurs tomates de la terre à l’assiette.

On s’attendait à voir les fast foods cloués au pilori, mais ce sont les supermarchés qui sont mis en cause. Avec leurs 4 000 milliards de chiffre d’affaires annuel, ils imposent aux travailleurs agricoles des conditions toujours plus misérables mais se lavent les mains de la question.

Le film les charge sans hésiter, mais laisse place à l’espoir de voir le mouvement initié à Immokalee s’étendre au reste du pays. C’est probablement cet équilibre entre l’enquête rigoureuse, la belle histoire, et la splendide photo du chef opérateur Forest Woodward qui a conquis les jurés du James Beard Award, l’équivalent des Oscars pour le monde de la gastronomie américaine.

Food Chains de Sanjay Rawal. (c) Screen Media Films

Food Chains de Sanjay Rawal. (c) Screen Media Films

Les deux autres finalistes étaient A Film About Coffee (de Brandon Loper, 2014) sur la géopolitique du café et Hey Bartender (de Douglas Tirola, 2013) qui raconte le retour à la mode des cocktails à travers l’ascension de deux jeunes barmen. Tous deux sont à voir si vous en avez l’occasion.

Food Chains est accessible sur le site américain de Netflix. On peut également l’acheter sur iTunes, sous-titré en anglais car de nombreux intervenants sont hispanophones. Pas de V.F. pour l’instant. Pour en savoir plus, visitez le site officiel, en anglais.

* * *

Publicités

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s