Insatiables chefs indiens

Vous l’avez peut-être entrevu au cinéma ces derniers temps, dans The Dictator de Sacha Baron Cohen ou Margin Call de J.C. Chandor. Si vous regardez la télé américaine, vous reconnaissez le « Senior Correspondent » pour tous les coins à niakoués du Daily Show sur Comedy Central. Il s’appelle Aasif Mandvi, et il doit tout à la cuisine.

En 1999, pour se faire connaître à New York, Aasif Mandvi écrit son one-man show, Sakina’s Restaurant. L’histoire d’un Indien de New York qui règle ses comptes avec ses racines en faisant la cuisine. Le réalisateur Ismail Merchant le repère et lui offre le premier rôle dans The Mystic Masseur (2001) d’après V.S. Naipaul. La carrière d’Aasif Mandvi est lancée.

En 2009, il adapte Sakina’s Restaurant pour le grand écran. Ce sera Today’s Special, une comédie attachante dans laquelle il tient le premier rôle, celui du chef. Ce que voyant, la chaîne américaine The Cooking Channel décide, pas plus tard que la semaine dernière (6 juin 2012), de lui confier une émission consacrée à la cuisine indienne. Il devra dénicher pour les téléspectateurs les meilleurs restaurants indiens de Manhattan.

Le problème ? Le problème, chers lecteurs, c’est qu’Aasif Mandvi est aussi doué en cuisine que Bridget Jones. « Je sais préparer un curry basique. Mais après, je vais voir ma mère et je lui demande où je me suis trompé », déclarait-il le 6 juin à l’Associated Press.

Heureusement, dans l’émission, Aasif Mandvi est mandaté pour jouer les candides auprès de Madhur Jaffrey. Madhur qui ça ? Attention, icône.

(c) Clara Molden – The Telegraph

Madhur Jaffrey, grande dame de bientôt 80 ans, fit découvrir la cuisine indienne au public anglo-saxon à travers ses livres. Elle anima une émission sur la BBC, un cours de cuisine à l’école James Beard à New York. Mais elle est d’abord actrice, et pas qu’un peu.

C’est elle qui présente Ismail Merchant au réalisateur James Ivory, lançant leurs trois carrières. Madhur Jaffrey est Ours d’argent à Berlin pour Shakespeare Wallah, fascinante dans Autobiographie d’une princesse en duo avec James Mason, impériale bégum dans Chaleur et Poussière. Elle co-réalise son long métrage Cotton Mary avec Ismail Merchant.

Madhur Jaffrey dans « Shakespeare Wallah » de James Ivory (1965)

Ce qui ne l’empêche pas de monter à de nombreuses reprises sur les planches. De s’amuser dans plusieurs épisodes de la série New York Police Judiciaire. Ou de chanter dans Bombay Dreams, la comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber.

Avec tout ça, elle doit terriblement s’ennuyer, Madhur Jaffrey. Alors, en plus de l’émission – pour l’instant anonyme – sur The Cooking Channel aux USA, elle animera fin 2012 la série Curry Nation sur The Good Food Channel au Royaume-Uni. Dix épisodes pour un tour d’Angleterre à travers les cuisines indiennes. Et elle signera le livre de recettes qui l’accompagne.

Ce sera son trentième…

* * *

Bonus : La première comédie gastronomique indienne

Verra-t-on enfin Luv Shuv Tey Chicken Khurana ? La sortie de la « première comédie gastronomique indienne », annoncée par une conférence de presse en décembre 2011, et prévue le 11 mai dernier, avait été reportée sine die. Officiellement pour cause de blockbusters concurrents, officieusement pour cause de montage pas fini.

Toujours pas de date, mais des présages. Ainsi, en exclusivité quasi-planétaire, nous vous proposons la première affiche.

À gauche du poulet, en t-shirt orange, le producteur, Anurag Kashyap. À droite de la pauvre bête, le bourreau des coeurs Kunal Kapoor, qui n’a pas perdu de poids pendant le tournage. La rubrique « délicatesse féminine » est assurée par Huma Qhreshi, vue à Cannes 2012 dans Gangs of Wasseypur.

Qu’est-ce que ça raconte ? C’est l’histoire d’une famille du Pendjab et de sa recette secrète, le « poulet khurana ». Recette qui disparaît mystérieusement.

Non, nous n’en savons pas plus. Personne n’en sait plus. Nous doutons même sérieusement qu’Anurag Kashyap, le charismatique producteur du film qui en supervise actuellement le montage, en sache beaucoup plus.

Quand ce sera cuit, on vous préviendra…

* * *

Mise à jour du 1er septembre 2012

Comme promis, on vous tient au courant. Luv Shuv Tey Chicken Khurana sortira sur les écrans indiens le 2 novembre 2012.

Voilà qui met à mal l’excuse des trop nombreux blockbusters concurrents invoquée pour décaler la sortie. En effet, ce jour-là, sortira un tout petit film : Skyfall, le nouveau James Bond.

007 contre le poulet en sauce, un match inédit…

* * *

Encore un peu de cinéma indien ?

Ustad Hotel : un biryani sur la plage de Calicut, et un énorme succès en salles. CinéMiam était le premier à vous en parler.

* * *

Publicités

3 réponses à “Insatiables chefs indiens

  1. Pingback: Mollywood : Hôtel de la plage | cinemiam·

  2. Pingback: Chicken Khurana : Enfin la bande-annonce | cinemiam·

  3. Pingback: Le goût de l’Inde /1 : Cheeni Kum | cinemiam·

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s