Les cocktails de Gatsby

Une scène coupée de Gatsby le Magnifique.  (c) Warner Bros

Une vitrine du joailler Tiffany’s, en hommage à Gatsby le Magnifique.
(c) Warner Bros

Le champagne coule à flots. Oui, mais à part ça ? Si vous allez danser chez Gatsby ce soir, qu’allez-vous boire ?

Le Highball

C’est le seul cocktail cité dans le film. Nous sommes en pleine Prohibition. Gatsby emmène Nick, notre narrateur, dans un speakeasy, un bar où l’on sert illégalement de l’alcool. Nos héros y rencontrent Meyer Wolfsheim, sulfureux mafioso qui arbore une molaire cousue à sa cravate.

Le highball, pour les lecteurs blasés de 2013, n’a plus rien d’extraordinaire : c’est tout simplement un whisky-soda. Mais en 1922, le cocktail est à la dernière mode.

Meyer Wolfshiem (Amitabh Bachchan), Nick (Tobey Maguire) et Gatsby. (c) Warner Bros

Meyer Wolfshiem (Amitabh Bachchan), Nick (Tobey Maguire) et Gatsby. (c) Warner Bros

L’ensemblier du film ne s’y est pas trompé. Plus de glaçons que dans l’Antarctique – l’action se passe pendant un été caniculaire. Des cerises confites, de la menthe, apportent de la couleur. Les verres ne dépareraient pas un bar moderne sur la 5ème avenue.

Remarquons tout de même que dans le roman, le highball n’est servi qu’à des personnages désagréables. Wolfsheim d’abord, qui met Nick terriblement mal à l’aise. Puis Tom et deux de ses amis, Mr. et Mrs. Sloane, qui ne viennent chez Gatsby que par curiosité. Et puis Gatsby bien sûr, peut-être bootlegger (trafiquant d’alcool), peut-être assassin, suffisamment louche pour se retrouver au centre de toutes les rumeurs.

Le Highball. (c) Esquire

Le Highball. (c) Esquire

La Recette

  • 6 cl de whisky irlandais
  • 12 à 15 cl d’eau gazeuse glacée
  • Glaçons
  • Verre : grand tumbler
  1. Emplissez le verre d’une bonne quantité de glaçons.
  2. Versez le bourbon. Complétez d’eau gazeuse.
  3. Pour faire comme dans le film, ajoutez un brin de menthe et piquez trois cerises confites sur une touillette à cocktails.

Le Mint Julep

Gatsby et Nick, Tom et Daisy, se rendent à Manhattan. Il fait une chaleur à s’évanouir. Munis de bouteilles de whisky, ils prennent une suite à l’hôtel Plaza.

Dans le film, un serveur attaque un bloc de glace à l’aide d’un pic. La violence du geste, la rudesse du bruit, annoncent l’altercation entre Tom et Gatsby. Ce n’est pas tant la glace qui est rompue que les apparences qui volent en éclats.

THE GREAT GATSBY

Nick, Tom (Joel Edgerton), Daisy (Carey Mulligan) et Gatsby. (c) Warner Bros.

Dans le roman, Daisy insiste pour qu’on fasse monter de la menthe fraîche, afin de préparer des Mint Juleps. Fitzgerald ne choisit pas le cocktail au hasard.

Le Mint Julep flotte sur le Sud américain tel un drapeau confédéré. Il n’a rien à faire à Manhattan. C’est le cocktail sudiste par excellence.

Il rappelle à Daisy sa jeunesse. L’époque où, Southern belle la plus courtisée de Louisville, elle tombe éperdument amoureuse de Gatsby. Tom ne fait pas partie du tableau, il ne rencontrera Daisy que cinq ans plus tard.

Avec ses Mint Juleps, Daisy affirme son amour pour Gatsby et exclut Tom du tableau. Mais dans le même mouvement, elle rappelle que son aventure avec Gatsby appartient à un autre temps, un autre lieu. Le cocktail ne suffira pas à faire revivre le passé.

La Recette

Mint Julep

  • 6 feuilles de menthe, les plus jeunes
  • 8 cl de whisky rye ou bourbon
  • 1 càc de sucre en poudre
  • Glace pilée
  • Verre : gobelet en argent ou petit tumbler
  • Accessoire : pilon en bois
  1. Glacez le verre 30 mn au congélateur.
  2. Déposez la menthe dans le verre. Ajoutez le sucre.
  3. Mélangez en fatiguant la menthe à l’aide du pilon.
  4. Emplissez le verre de glace pilée en utilisant une cuiller : vos mains ne doivent pas toucher la glace qui doit être aussi sèche que possible. Versez le bourbon par-dessus.
  5. Décorez d’un brin de menthe.
  6. Si vous souhaitez une paille, choisissez-la courte, afin de profiter des effluves de la menthe.
  7. Les amateurs de menthe procèderont ainsi : dans un bol, faites macérer 10 brins de menthe et 1 càs de sucre fin pendant 15 mn. Versez dans le verre empli de glace à travers une étamine, puis ajoutez le bourbon.

Le Gin Rickey

Peu avant leur catastrophique virée au Plaza, la petite troupe déjeune chez Tom et Daisy, à Long Island. L’atmosphère est irrespirable.

Tom se donne du mal pour jouer les hôtes. Dans le roman, il sert des gin rickeys.

Gin rickeys Tom

Jordan (Elizabeth Debicki) et Tom. (c) Warner Bros.

Le gin rickey est un cocktail à la mode… en 1890. Mais la mode, ça se démode. Dès 1900, le highball détrône ses concurrents.

Face à Gatsby en qui il soupçonne un rival, Tom s’efforce d’avoir l’air à la mode. Mais pour les cocktails comme pour le reste, il a un train de retard…

La Recette

ginrickey

  • 8 cl de gin
  • 1/4 de citron vert
  • 12 cl d’eau gazeuse
  • Glaçons
  • Verre : grand tumbler
  1. Versez le gin dans le verre.
  2. Ôtez les pépins du citron vert. Pressez-le à la main dans le verre. Laissez tomber l’écorce dans le verre.
  3. Ajoutez l’eau gazeuse. Complétez de glaçons.
  4. Les amateurs ajouteront 2 cl de sirop de sucre avant l’eau gazeuse, pour un drink plus proche d’un Tom Collins.

Le Jus d’Orange

C’est, dans le film, l’un des rares moments de bonheur pur. Il passé hélas trop vite pour que la production ait jugé utile d’en tirer des photos.

Gatsby et Daisy vivent leur passion dans la propriété de Gatsby, à Long Island. Le milliardaire éblouit sa belle de tous les biens qu’il a accumulés pour elle. Lors d’une partie de plage, il fait la démonstration d’une machine à presser les oranges. « J’aime tout ce qui est moderne », dit-il.

Leo DiCaprio, Carey Mulligan. (c) Warner Bros.

Leo DiCaprio, Carey Mulligan. (c) Warner Bros.

La scène n’est pas dans le livre. Mais elle fait écho à la description des préparatifs de la fête chez Gatsby.

Tous les vendredis, cinq caisses d’oranges et de citrons arrivaient de chez un primeur de New York ; tous les lundis, ces mêmes oranges et citrons sortaient par la porte de service en une pyramide d’écorces pressées. Il y avait une machine dans la cuisine qui pouvait extraire le jus de deux cents oranges en une demi-heure, pour peu qu’un bouton soit pressé deux cents fois par le pouce d’un domestique.

Les oranges contribuent à filer la métaphore centrale du roman. Avec sa luxueuse voiture jaune et son sourire de « saint patron de la lumière« , Gatsby, éphémère empereur d’un été caniculaire, c’est le soleil. Mais ce n’est qu’une fois réuni à la femme de ses rêves qu’il brille de tous ses feux, et peut délaisser le champagne et les boissons à la mode pour apparaître dans toute sa simplicité : un brave type du Nebraska qui aime le jus d’orange.

Vous savez bien sûr préparer un jus d’orange. Mais quand l’été sera là, tentez donc cette recette des jours heureux.

jus d'orangeLa Recette

  • 4 oranges à jus
  • 1/2 citron vert
  • 2 cl de sirop de grenadine
  • Quelques framboises
  • Eau gazeuse
  • 1/2 barquqette de glaçons
  • Verre : à margarita
  • Accessoire : blender
  1. Pressez les agrumes. Ôtez les pépins.
  2. Versez le jus, le sirop et la glace dans le bol du blender. Mixez bien.
  3. Versez dans les verres à margarita. Surmontez d’eau gazeuse. Décorez d’une fine tranche de citron vert et de quelques framboises.

Les cocktails modernes

Pour la sortie du film, les bartenders américains rivalisent d’imagination. Créations pures ou classiques revisités, ils proposent des recettes façon Gatsby qui ne manquent pas de piquant.

Décapotable Slider

Sur l’autoroute de l’âge du Jazz. (c) Warner Bros.

Jim Meehan est le barman du PDT, le speakeasy le plus branché de New York. Pour y accéder, c’est comme pendant la Prohibition : il vous faut dépasser le stand de hot dogs et pénétrer dans une cabine téléphonique pour obtenir le mot de passe. Meehan détourne le champagne cocktail avec l’ajout de chartreuse, une liqueur riche en histoires que Gatsby sert à Daisy quand elle se rend pour la première fois chez lui. Regardez la vidéo de la recette.

Alamo Cocktails_Menu

Le menu des cinémas Alamo.

Les cinémas Alamo, connus de nos lecteurs pour leurs menus de restaurant servis pendant les projections, s’amusent avec des recettes classiques with a twist. C’est par ici.

Les hôtels de luxe W, à New York, offrent une sélection de classiques revisités. Les recettes sont là.

Un Raspberry Rickey. Recette de Ben Reed. (c) William Lingwood/Ryland Peters & Small

Un Raspberry Rickey. Recette de Ben Reed. (c) William Lingwood/Ryland Peters & Small

Fox News propose une sélection d’indémodables assez sérieusement documentée. C’est par là.

Enfin, si vous avez encore soif, procurez-vous ce livre en anglais : Gatsby Cocktails: Classic Cocktails from the Jazz Age, de  Ben Reed. Peu de classiques, beaucoup de détournements et de revisitations, parfois avec succès. Le livre est sur Amazon. Nos confrères du Guardian proposent ici une sélection de recettes tirées du livre, avec photos.

*

Gatsby le magnifique (The Great Gatsby), réalisé par Baz Luhrmann, scénario de Craig Pierce et Baz Luhrmann d’après Francis Scott Fitzgerald, 2013.

* * *

Encore un peu de Gatsby ?

Nous avions publié ici les premières photos du film.

* * *

Publicités

2 réponses à “Les cocktails de Gatsby

  1. Pingback: Happy Birthday, Mr. Gatsby ! | cinemiam·

  2. Pingback: Saga Billy Wilder – 2/ Du bourbon et autres explosifs | CinéMiam·

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s